1/

Nues Communication

Performance

Performance scénographiée

Voir la vidéo

Ce spectacle prolonge une pièce improvisée, qui a peu à peu pris corps, dans l’architecture du vivant.

Au départ, il y avait la vidéo « Nu qui monte et qui descend l’escalier » de Carole Collaudin, hommage ) peine voilé à l’œuvre de Duchamp. Une révérence à l’oeil en alerte devant la nudité humaine en mouvement, une tentative pour déceler le moment « fatidique » de la sexualisation du regard.

De cet aller-retour, Camille Escudero a souhaité une mise en abyme par la présence aveugle et tâtonnante d’une chair…

De là, ont déferlé les étranges perspectives du corps et son image… A son origine, l’image désignait les apparitions orniriques ou surnaturelles… Est-ce pour cela qu’aujourd’hui ce mot convoque pour lui tout le lexique de l’enfermement (cadrer, capturer, prise…), et de la densité toujours aboutie (« haute défintion » d’une image pour en saisir toujours mieux les contours, la « haute-résolution d’une image qui calcule sa capacité à être visible, discernable…)

Aurait-on oublié qu’une image n’était pas destinée à être retenue ?

Aussi les arts visuels ne devraient-ils pas s’imposer comme les arts éphémères par excellence ? ne seraient-ils pas les chantres d’une anti-mémoire, un anti-disque dur affranchi de toute traçabilité, la possibilité offerte à l’instant de pouvoir s’échapper enfin ?

Quand un corps nu s’invite dans cet espace volatile, il oscille entre une vitalité animale qui se déploie jusqu’au bout d’elle-même et l’alanguissement flasque de la chair voluptueuse et repue…

Il navigue entre l’ombre et la lumière, et décline sans le vouloir des vestiges de la peinture européenne…

Le tout tend à donner une vision haptique du délitement de la matière corporelle et ouvre d’autres interrogations: comment dilater l’instant en le contemplant dans son ralentissement et da répétition accélérée ? Comment un corps brut, vivant, concret se frotte à la capture d’un corps qui se défait dans le pixel de l’iamge ?

Performance scénographiée de 40mn + présentation de l’œuvre par les artistes, suivies d’une discussion avec le public, autour des thèmes explorés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.